Les artistes

L'ensemble Akati

L’orchestre Akati a été créé il y a 20 ans, en développant un style hybride entre deux musiques traditionnelles : le Tchinkoumé et le Zinli. Rien ne les prédestinait à jouer au festival et c’est à la suite d’une rencontre en 2012 que cette idée est venue : la musique présentait deux caractéristiques fondamentales de l'afrobeat : la polyrythmie et la polyphonie. Le comité d'organisation du Fela Day a souhaité programmer les Akati au et mettre en lumière le lien entre les rythmes traditionnels béninois et la base rythmique et mélodique de l’afrobeat.

Dagbo & the International African Jazz

L’histoire d’Eric Boko alias Dagbo Weiss est marquée par la défaite et le désespoir mais également par le retour, le voyage introspectif et finalement la confiance. D’une effusion de sentiments déchirés, parfois joyeux, parfois amers, a jailli une musicalité positive et dansante. Ses compositions sont l’expression d’une contemplation de l’existence rythmée des noctambules, des accroches multiples des gens de la rue, bribes de vies qui viennent alimenter l’imaginaire de ses futures mélodies. Avec International African Jazz, Eric a réussi à créer un nouvel élan pour l'Afrobeat béninois.


Page Facebook


Isdeen & Mètalokan

Dans ses années d’innocence, il se déplaçait avec son père qui arrangeait les morceaux de Sagbohan Danialou, ce qui permettait à l’enfant qu’il était de faire valoir une certaine force de percussion. Portant une inspiration musicale essentielle en lui, héritier d’un père chanteur et guitariste, et d’une mère uniquement chanteuse, l’aventure lui permet de passer deux années au Ghana et sept au Nigeria, travaillant, pendant deux, dans ce second pays, avec l’icône, Fela Anikolapo Kuti, qui a cultivé en lui le goût pour l’Afrobeat. Deux ans après l’affaissement de ce baobab, voilà notre homme de retour au pays, plus précisément en 1999, pour participer à la compilation ’’Musiques du Bénin’’, par le morceau ’’Adjohoun’’, qu’il a joué avec son Groupe de l’époque, ’’Akpata’’. Aguerri par une telle odyssée dans laquelle les hauts et les bas ont alterné, il nourrit de grands projets, montrant un visage rayonnant de joie à l’idée de retrouver le public.


Page Facebook


Gangbé Brass Band

Le Gangbé Brass Band a été créé en 1994 par des musiciens qui avaient mené auparavant des carrières de solistes de jazz. Le Gangbé qui veut dire "son du métal" en fon, a un style inimitable. Dans une démarche résolument contemporaine, ils opèrent une fusion étonnante entre le jazz et la musique traditionnelle béninoise, rythmes vaudouns, chants en langue vernaculaires et mélodie jazz. Ils explorent de nouveaux sentiers tout en s'inspirant des standards de l'Afrobeat.

 

Page Facebook


Abomey Afrojazz Orchestra

Créé en 2015 à Abomey, Abomey Afrojazz Orchestra est un collectif de musiciens venant d'horizon divers. A l'origine, il y a une rencontre entre Tristan Routier, passionné d'afrojazz/afrobeat et l'orchestre traditionnel Akati. Après quelques mois et une immersion dans le patrimoine rythmique aboméen, l'orchestre s'est peu à peu constitué en regroupant trois univers musicaux différents : les musiciens traditionnels, les musiciens de fanfares et les musiciens jouant dans des églises. 

 

Après une année à écumer les scènes d'Abomey et de Bohicon, Abomey Afrojazz Orchestra a souhaiter s'investir dans le projet de Festival Fela Day pour montrer que la nouvelle génération avait aussi beaucoup à apporter, en particulier grâce à l'appui des grands frères musiciens bienveillants. 


Matthia Sitou